DÉBATS

> Qui va payer nos retraites ?

Déjà mon père en parlait, lui qui n’en n’a jamais profité… Mais à son arrivée en France, on l’a «racketté», en exigeant de lui qu’il finance, à nouveau, toutes les années passées sous protectorat Marocain, s’il avait un jour l’ambition de toucher en fin de carrière une retraite complète. En 1956 avec la même somme, mes parents auraient pu acheter une ferme avec sept hectares de terre à Saint-Simon… Ma mère, la fonctionnaire des hôpitaux, aurait opté pour cette solution. Mon père a préféré se mettre en accord avec la règle d’un pays qu’il ne connaissait pas, mais à qui il avait pourtant donné sa jeunesse et plus quand il avait été en danger… Une autre histoire ? 

Alors qui va payer nos retraites ? Mais tout d’abord, où en sommes-nous ?...

> Mon chemin de Pensée…

Parce que certains nous pensent petits et obligés de passer sous la basse porte de leurs convictions supérieures, il est bon parfois de renvoyer ces derniers à leurs catéchismes… 

Depuis ses origines, la Presse a toujours offert à ses lecteurs l’opportunité de prendre conscience du savoir, dans des espaces de vie ouverts par des titres, soutenus par des sous-titres et signés par un nom qui engage et responsabilise. Un espace-temps qui privilégie la liberté dans sa globalité en prenant conscience de sa propre liberté de pensée, de sa propre liberté d’expression, de sa propre liberté de conscience, mais aussi et surtout de sa liberté d’être, comme de sa liberté d’agir. Mais cette liberté, ces libertés, se confrontent...

> Les Privilégiés de la République

Alors que l’actualité gouvernementale nous promet de revoir le montant des allocations familiales, la question se pose du statut de nos hauts fonctionnaires. En fait seraient-ils parmi les privilégiés hors normes d’une république dont chaque jour un peu plus on peut raisonnablement se demander si elle est bien digne de porter ce nom.

En effet, depuis plus de deux siècles, la question reste de savoir si la France n’abriterait-elle pas une nouvelle noblesse d'Etat ? Oui, depuis la nuit du 4 août 1789, lorsque nobles et ecclésiastiques renonçaient aux privilèges liés à leur ordre pour devenir des citoyens comme les autres, la République n’aurait-elle pas créé sa propre noblesse, constituée, de fait, de ses fameux hauts fonctionnaires aux pouvoirs hors normes ? Aujourd’hui ils sont ...

> Un monde de violence…

La violence est inscrite en chacun de nous et depuis la nuit des temps. Souvenons-nous d’Abel et Caïn...

Alors ne soyons plus surpris si elle s’affiche quotidiennement sur les pages de nos quotidiens, sur les ondes radios et nos écrans télés… Et tant pis si d’après les spécialistes du phénomène, le monde n’a jamais été aussi social, aussi peu sanguinaire, aussi peu criminel. Le tout conforté avec des statistiques qui chaque année corroborent ces avancées pour relever qu’en France et ailleurs les homicides sont en net recul. Notre perception accrue de cette dangerosité qui nous entoure, ne serait due en fait qu’à une meilleure et plus grande information sur le sujet. Au point de nous expliquer voire de...

> Made in France

Vous avez dit «Made in France» ?... Et si Arnaud Montebourg avait tout simplement raison. N’est-il pas temps, avec le refus de la vente de Dailymotion, de siffler la fin de la récréation ? De donner, aux Français et à tous ceux qui jouissent de nos valeurs et privilèges, la première leçon de morale. De poser la simple question qui ne devrait gêner personne : par nos actes, nos engagements, notre manière d’être, ici et en dehors de l’Hexagone, méritons nous nous-mêmes et tout simplement le label «Made in France» ? Les Français sont toujours les premiers à banaliser voire mépriser tout ce qui fait la grandeur de notre pays et que nous envie pourtant le monde entier.

Le mal français ne serait-il pas...

Page : 
Association loi 1901
FRANCE GENERATION PLURIELLE
RNA : W751200196
  • Résonance Francophones
  • Résonance Francophones
  • Résonance Francophones
  • Résonance Francophones

© 2019 par France Génération Plurielle. Créé avec FGP